Contact

Les origines des maux de tête

Vous vous êtes réveillé ce matin avec une douleur à la tête inhabituelle ?

Depuis plusieurs jours, vous ressentez une gêne au niveau des sinus ?

Vous êtes régulièrement sujet aux migraines ?

Ce symptôme très courant, appelé aussi « céphalée », est, la plupart du temps, bénin. Cependant, il est préférable de connaître son origine afin d’éviter de passer à côté d’une maladie beaucoup plus grave.

Pourquoi a-t-on mal à la tête ?

Bien souvent, le coupable numéro 1, c’est la fatigue. On l’appelle aussi la céphalée de tension.
Le stress, les soucis, le manque de sommeil, peuvent provoquer des douleurs dans la région crânienne. Le remède ? Se reposer.
Une bonne nuit de sommeil, réparatrice, vous permettra de vous sentir beaucoup mieux. Votre corps vous envoie simplement un message : il est en surmenage et nécessite du repos. Écoutez-le.
Tout comme la faim et le manque de glucides, le sevrage ou le manque de caféine sont d'autres causes assez fréquentes. Elles peuvent, elles aussi, entraîner des céphalées. Si vous avez décidé de vous mettre au régime, d’arrêter le thé ou le café, ou juste de diminuer votre consommation, ne craignez rien : d’ici un ou deux jours, votre corps se sera accoutumé et vous ne ressentirez plus ce symptôme. Si la douleur est trop gênante, diminuez de manière plus progressive.
La déshydratation entraîne de la fatigue mais aussi des maux de tête. En prévention, pensez à bien vous hydrater en buvant régulièrement, surtout lors de fortes chaleurs.
La céphalée peut être aussi un symptôme d’une maladie infectieuse telle que la rhinopharyngite, la grippe ou encore la méningite. Lorsque les sinus sont bouchés, vous pouvez ressentir de la douleur en haut et autour de l'arête nasale. Elle est souvent accompagnée d’un rhume et dans certains cas, de fièvre.

Quand parle-t-on de migraine ?

Si la douleur est très violente et se diffuse sur la moitié du visage, ou au-dessus de l’œil, vous souffrez certainement d'une migraine. Elle provoque également une sensibilité à la lumière ou au bruit et peut provoquer des nausées et des vomissements. Chez les femmes, ces crises peuvent être hormonales, à l’arrivée des menstrues. Pour soulager la migraine, sans prise d'antihistaminiques, vous pouvez essayer l’aromathérapie et l'acupuncture. Masser la tête, est également un bon moyen d’apaiser la douleur.

Les maux de tête à surveiller

Vous pouvez également souffrir d’un mal de tête régulier à cause de problèmes de vue. On l’appelle également la migraine ophtalmique. Elle peut être accompagnée d’un flou visuel. La vision des objets peut être déformée ou votre champ de vision rétréci. L'apparition de points brillants, de tâches ou de mouches volantes sont des signes clairs de ce type de céphalées. Il est important de consulter un ophtalmologue rapidement, afin de vérifier qu’il ne s’agit pas d’un glaucome. Il vous prescrira des lunettes adaptées à vos besoins. Le port de lunettes peut également engendrer des maux de tête. Il faudra patienter quelques heures voire quelques jours, le temps que votre vue s’adapte.

Si vous êtes sujet à l’hypertension artérielle, il est préférable de vérifier votre tension. Cette maladie chronique est aggravée par certains facteurs :

une alimentation trop riche en sel
la consommation de tabac et/ou d’alcool
le surpoids
une pratique sportive insuffisante

La prise de certains médicaments peut engendrer des maux de tête : pensez à vérifier les effets secondaires sur la notice.
L’intoxication au monoxyde de carbone chronique peut aussi causer des céphalées. Assurez-vous que votre chaudière est bien entretenue car cette intoxication peut causer des troubles très graves, voire mortels.
La maladie de Horton survient plus fréquemment chez les personnes âgées. C’est une inflammation artérielle qui est accompagnée de faiblesse de pouls au niveau des tempes et de fatigue. Si elle n’est pas traitée, elle peut entraîner une cécité.
Les maux de tête dans de rares cas peuvent être aussi le signe d’un AVC, d’une tumeur au cerveau ou peuvent survenir à la suite d’un traumatisme crânien.

Dans tous les cas, il est préférable de consulter votre médecin traitant rapidement afin d’obtenir un diagnostic précis et d’éviter un trouble beaucoup plus grave.

Quel masseur choisir ?
Découvrez les différents types de masseurs de tête et de cuir chevelu. Entre les masseurs manuels et les masseurs électriques, découvrez les modèles les plus adaptés à vos besoins à travers notre guide en ligne. Techniques de massage.
Réalisation : Pep's Multimedia
Les meilleurs masseurs de tête
Découvrez sur notre site Internet les différents modèles de masseurs de tête afin que vous puissiez identifier le produit le plus adapté à vos besoins